NEWS@IMAGING

Toujours une longueur d'avance

STEMMER IMAGING : poursuite de l'œuvre de son fondateur

18 juillet 2017

L’exercice comptable 2016/17 de STEMMER IMAGING GmbH se clôture par le rachat de 75,04% de son capital par le groupe AL-KO AG suite à la décision de monsieur Wilhelm Stemmer, fondateur de l’entreprise, de céder ses parts de la société. Dans cette interview, il explique les raisons de sa décision, en compagnie des deux nouveaux membres de l’équipe dirigeante, messieurs Christof Zollitsch et Martin Kersting.

Monsieur Stemmer, il y a peu, vous avez vendu vos parts de l’entreprise STEMMER IMAGING. Pourquoi cette décision, et pourquoi maintenant ?

Wilhelm Stemmer : J’ai 73 ans, et cela fait maintenant 44 ans que je travaille comme entrepreneur. Le temps était venu pour moi de passer le flambeau et de trouver une relève durable qui puisse assurer la continuité de ce que j’ai bâti. La décision de vendre l’entreprise a été prise conjointement avec mes associés, il y a déjà quelques temps, et s’est concrétisée au cours des 10 derniers mois.

Pour quelles raisons votre choix de l’investisseur s’est-il porté sur le groupe AL-KO AG ?

Wilhelm Stemmer : Nous avions identifié un certain nombre d’acheteurs potentiels qui ont tous exprimé un grand intérêt envers STEMMER IMAGING. Il s’agissait de personnes très diverses, aussi bien des investisseurs financiers et stratégiques que des Family Offices. Nous avons finalement arrêté notre choix sur l’office familial AL-KO AG.

Pourquoi ? Les membres des familles impliquées dans AL-KO AG sont toujours très actifs en tant qu’entrepreneurs, et réussissent dans des secteurs très divers. Cela m’a particulièrement impressionné. Par ailleurs, l’entreprise satisfaisait à des critères très importants à nos yeux. Tout comme STEMMER IMAGING, AL-KO AG s’intéresse à la conquête de nouveaux marchés (Industrie 4.0 par exemple). Le groupe nous a promis son soutien total sous forme d’investissements, pour maintenir une forte croissance. L’intérêt envers STEMMER IMAGING sur le long terme a été en outre renforcé par le fait que l’équipe dirigeante déjà en place a été appelée à poursuivre la gestion de l’entreprise, tout en restant impliquée dans son capital.

La vente de votre capital entraînera-t-elle des changements chez STEMMER IMAGING ?

Wilhelm Stemmer : Pour moi, l’avenir de STEMMER IMAGING reste entre de bonnes mains, car les conditions de rachat citées plus haut ont été remplies. Monsieur Zollitsch et monsieur Kersting continueront à écrire l’histoire de STEMMER IMAGING. A part le fait que j’ai vendu mes parts de la société, rien ne changera, ni pour nos employés ni pour nos clients ou fournisseurs.

Allez-vous vous retirer complètement de l’entreprise ?

Wilhelm Stemmer : Après mûre réflexion, j’en suis venu à la conclusion qu’il était temps pour moi de me retirer complètement des affaires. Mais je reste à disposition. Si je peux apporter mon soutien au nouveau propriétaire ou à l’équipe dirigeante en les conseillant, je le ferai volontiers. Je resterai toujours en lien avec l’entreprise et ses employés. L’entreprise continue de porter mon nom, et il est tout naturel que je reste concerné par le développement de la société que j’ai fondée.

Quels sont vos projets personnels ?

Wilhelm Stemmer : Comme vous le savez, il y a quelques années, j’ai créé une fondation qui s’est donné comme objectif d’initier les enfants et les jeunes aux sciences, et de développer leur intérêt pour les sciences de l’ingénierie. Ce travail avec les jeunes générations me plaît beaucoup et n’a pas eu toute l’attention qu’il méritait par le passé, par manque de temps. Maintenant, j’ai le temps de m’en occuper. Et je prendrai également le temps de me consacrer aux choses que j’ai négligées au cours de ces 44 dernières années. Je ne me vois toujours pas à la retraite.

Monsieur Zollitsch, qu’attend STEMMER IMAGING de ce partenariat ? A quoi ressemblera STEMMER IMAGING à l’avenir ?

Christof Zollitsch : Nous avons conclu un partenariat avec une famille d’entrepreneurs tournée vers l’avenir, qui met l’accent aussi bien sur la modernité de son management que sur la tradition entrepreneuriale, dans le même esprit que le fondateur de STEMMER IMAGING. Ce partenariat nous donne ainsi l’assurance de pouvoir continuer à diriger l’entreprise, guidés par cette même philosophie. Nous avons par ailleurs accueilli dans notre cercle d’actionnaires quelques-uns de nos plus proches collaborateurs, employés de longue date, soucieux de garantir la continuité de l’entreprise. Nous avons ainsi acquis une structure solide qui nous permet de planifier l’avenir sur le long terme.

Désormais société mère de STEMMER IMAGING, AL-KO AG est également pour nous une source de synergies et un appui financier de taille, nécessaire à notre développement, pour des opérations de croissance externe de type Buy & Build par exemple.

Quels seront les impacts à attendre pour les clients de STEMMER IMAGING ?

Christof Zollitsch : Pour les clients de STEMMER IMAGING, rien ne changera. Leurs interlocuteurs resteront les mêmes et nos opérations quotidiennes ne subiront aucun changement.

Monsieur Kersting, dans quelle mesure les systèmes de vision industrielle viennent-ils compléter le catalogue de AL-KO AG ? À quel niveau les synergies les plus fortes se situent-elles ?

Martin Kersting : Nous espérons réaliser de nombreuses synergies avec les différentes entreprises du groupe AL-KO AG. Actuellement, cela concerne plus particulièrement CANCOM, dont la clientèle est assez similaire à la nôtre. Nous sommes également tous deux actifs dans le secteur de l’Industrie 4.0, à des niveaux différents : CANCOM se situe tout en haut de la pyramide (système MIS) alors que nous travaillons plutôt dans le bas, en nous concentrant sur les machines industrielles. Cela peut donner naissance à de belles opportunités.